planton


planton

planton [ plɑ̃tɔ̃ ] n. m.
• 1790; « jeune plant » 1584; de planter
1Soldat de service se tenant à la disposition d'un officier supérieur pour porter ses ordres. Le planton du colonel.
Sentinelle fixe. Planton qui monte la garde.
2Par ext. Service du planton. Être de planton. Mettre un soldat de planton.
Fig. et fam. Faire le planton : attendre debout. ⇒ poireauter (cf. Prendre racine, faire le poireau).

planton nom masculin (de planter) Soldat mis à la disposition d'un chef pour assurer des liaisons de service. Service accompli par ce militaire. En Afrique, garçon de bureau. ● planton (expressions) nom masculin (de planter) Familier. Faire le planton, attendre debout un long moment. ● planton (homonymes) nom masculin (de planter) plantons forme conjuguée du verbe planterplanton nom masculin (de plant) Jeune plant. ● planton (homonymes) nom masculin (de plant) plantons forme conjuguée du verbe planter

planton
n. m. (Suisse) Jeune plant (sens 1).
————————
planton
n. m.
d1./d Soldat affecté auprès d'un officier, d'un bureau, pour porter les plis, assurer les liaisons utiles.
|| Service assuré par le planton. être de planton.
d2./d (Afr. subsah.) Agent subalterne chargé de diverses tâches matérielles dans un service, une entreprise.

⇒PLANTON, subst. masc.
A.Région. (Suisse), AGRIC., HORTIC. Jeune plant destiné à être repiqué. Vente de géraniums, pétunias et tous plantons de légumes de saison (Le Nouvelliste du Valais, 10 mai 1973, p.30).
B. — 1. [Dans l'armée de terre ou de mer] Soldat chargé du service d'un officier supérieur et se tenant à la disposition de celui-ci pour porter ses ordres. Planton du colonel; planton qui porte une dépêche, un ordre:
1. Le ministre... a ordonné immédiatement l'arrestation du lieutenant-colonel Henry... qui, dès hier soir, a été conduit... à la forteresse du Mont-Valérien... Aujourd'hui, le planton chargé de faire le service du lieutenant-colonel... (...) l'a trouvé... étendu sur son lit... dans une mare de sang... son rasoir à la main...
MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p.409.
MAR. Planton de coupée. ,,Matelot mis à la disposition des visiteurs lorsque la visite à bord est autorisée`` (GRUSS 1978).
2. Sentinelle fixe, armée ou non. Un planton montait la garde à l'entrée du fort. (...) il conduisit les jeunes gens jusqu'à la chambrée, où logeait le cousin de Thérèse (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p.257).
3. P. anal. [Dans l'admin. civile] Préposé aux liaisons entre différents services. Planton du poste de police. Tel centre bordelais de IIIe cycle ne dispose même pas d'une dactylo. «Tout se passe comme si une entreprise n'avait à sa disposition que des ingénieurs en chef et des plantons» (Colloque géogr. appl., 1962, p.136):
2. —M. Rocher est sorti du ministère, dit-il.
—Sorti sans chapeau?
—Oui, monsieur.
—C'est impossible! s'exclama le chef de bureau qui jouait admirablement la surprise.
—Le concierge et les deux plantons en sentinelle l'ont vu passer et sortir de l'hôtel, répliqua l'huissier.
PONSON DU TERR., Rocambole, t.1, 1859, p.229.
4. P. méton. [Dans l'armée, l'admin. civile, dans un lieu public] Service assuré par un planton. (Être) de planton. Aux stations, ils baissaient la glace (...) et ils faisaient des plaisanteries; au gendarme de planton ils criaient: «Eh, gendarme, salut!» (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 2e part., p.98). Moi, à cause de ma médaille, ils me collaient toujours de planton parce que ça fait riche (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p.275):
3. Je le priai (...) pour plus de sûreté, de faire, pour le premier soir, monter la garde à mon étage par ses employés (...). Je mettrai le liftier de planton à votre porte.
PROUST, Sodome, 1922, p.755.
Expr. fam. Faire le planton, rester de planton. Attendre la venue de quelqu'un, debout et sans s'éloigner du lieu où l'on se tient. (Dict.XXes.). Synon. faire le poireau.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist.1. 1584 «jeune plant» (Calepini Dict., Bâle ds GDF.); 2. 1790 «militaire en sentinelle ou affecté à un service sans armes où il reste planté à attendre des ordres» (Moniteur, III, 290b, réimpr. 1847-1863 d'apr. Th. RANFT ds Z. fr. Spr. Lit. t.35, p.142). Dér. de planter; suff. -on. Fréq. abs. littér.:102.

planton [plɑ̃tɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1790, le soldat en question restant planté en un lieu; « jeune plant », 1584; de planter.
———
I
1 a Soldat de service auprès d'un officier supérieur, pour porter ses ordres; sentinelle fixe, sans armes. || Le planton du colonel. || Planton qui porte une dépêche (cit. 5) chiffrée, un ordre (→ Gradé, cit. 1). Mar. || Planton de coupée : matelot à la disposition des visiteurs sur un bâtiment de guerre.
0 — Mon colonel, le planton est parti réveiller l'officier de semaine (…)
J. Romains, les Copains, V.
Par ext. Sentinelle fixe en armes. || « Une caserne de la Guardia Civil gardée par un planton en armes » (Actuel, févr. 1980, p. 74).
b Franç. d'Afrique. Employé subalterne dans une administration, une entreprise. || Le planton ouvre et ferme les bureaux, les surveille, distribue le courrier…
2 (1834). Service du planton (dans des expressions). || Être de planton. || Mettre un soldat de planton (→ Faire, cit. 168).
(1834). Fam. || De planton : dans la situation d'une personne qui attend debout. || Rester de planton une heure pour voir quelqu'un.Faire le planton (métaphore de 1.). Poireauter; poireau (faire le).
———
II (V. 1770; 1584 « jeune plant mis en terre et destiné à être greffé »). Régional (Savoie, Suisse). Hortic. Jeune plant (de légume, de fleur) destiné à être repiqué.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • planton — PLANTÓN, plantoane, s.n. Serviciu de pază în interiorul cazărmilor sau al clădirilor militare, executat de ostaşi neînarmaţi. ♦ Ostaş care execută un schimb în serviciul de pază de mai sus; p. gener. orice persoană care face de pază într un loc.… …   Dicționar Român

  • plantón — plantón, dar plantón expr. no acudir a una cita y tener a alguien esperando. ❙ «...he quedado con unas amigas en San Sebastián y no puedo darles plantón...» Gomaespuma, Grandes disgustos de la historia de España …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • plantón — (De planta). 1. m. Pimpollo o arbolito nuevo que ha de ser trasplantado. 2. Estaca o rama de árbol plantada para que arraigue. 3. Soldado a quien se obligaba a estar de guardia en un puesto, sin relevarlo a hora regular, como castigo. 4.… …   Diccionario de la lengua española

  • plantón — ► sustantivo masculino 1 BOTÁNICA Árbol nuevo que debe ser trasplantado. 2 BOTÁNICA Rama de árbol plantada para que eche raíces. ► sustantivo masculino femenino 3 coloquial Persona que vigila la entrada de un establecimiento o edificio. SINÓNIMO… …   Enciclopedia Universal

  • planton — (plan ton) s. m. 1°   Terme militaire. Sous officier ou soldat qui est de service auprès d un officier supérieur, pour porter les dépêches, les ordres de cet officier. 2°   Le service que fait le planton. Il est de planton.    Fig. •   Ou pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • plantón — {{#}}{{LM P30649}}{{〓}} {{[}}plantón{{]}} ‹plan·tón› {{《}}▍ s.m.{{》}} {{<}}1{{>}} Planta joven que debe ser trasplantada: • He comprado en el vivero unos plantones de encina para poner en el jardín.{{○}} {{<}}2{{>}} {{※}}col.{{¤}} Retraso o no… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • PLANTON — n. m. T. militaire Soldat qui est de service auprès d’un officier, pour porter ses ordres, à une porte, pour renseigner, etc. Il désigne, par extension, le Service de ce soldat. être de planton …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • plantón — espera eterna e infructuosa en el lugar de la cita; cf. dejar botella, quedar botella, quedar plantado, dejar plantado, plantado, plantar; me pegué un plantón de una hora; nunca más me cito con una mina en el centro , me cargan los plantones …   Diccionario de chileno actual

  • plantón — ▌ estar de plantón locución sostener la esquina, aguardar, esperar. * * * Sinónimos: ■ esquinazo, plante, tardanza, demora, retraso …   Diccionario de sinónimos y antónimos

  • plantón — pop. Espera estando parado y fijo en un lugar por mucho tiempo// antiguo castigo militar y escolar …   Diccionario Lunfardo